Concours interne

Officier de police

Conditions d'accès

Concours interne

Il est ouvert aux fonctionnaires affectés dans un service placé sous l'autorité du ministre de l'Intérieur qui, au 1er janvier de l'année du concours, comptent au moins 4 années de services effectifs dans un tel service à compter de leur titularisation et qui, pour les fonctionnaires actifs de la Police nationale, se trouvent à plus de 11 ans de la limite d'âge du corps.

Ils doivent également remplir les conditions d'aptitude physique requises.

Épreuves

Les épreuves sont réparties en 3 phases : l’admissibilité, la pré-admission et l’admission.

Admissibilité

 

  • Épreuve de culture générale consistant en une dissertation sur un sujet d’ordre général relatif à l’évolution des idées et des faits politiques, économiques et sociaux en France et dans le monde depuis 1900 jusqu’à nos jours. 
    Durée 4h, coef 4.
  • Épreuve consistant, à partir d’un dossier documentaire à caractère administratif, en la résolution d’un cas pratique visant à dégager des propositions et solutions argumentées. Le dossier peut comporter des graphiques ainsi que des données chiffrées. Il ne peut excéder 30 pages. Le candidat doit démontrer sa capacité à se projeter dans un cadre opérationnel, savoir analyser les éléments de contexte de la situation dans laquelle il est placé, être capable de proposer des solutions en fonction du thème posé ( à l’aide de tout ou partie des documents) et être en mesure d’argumenter des choix opérationnels retenus. Quelle que soit la manière dont il organise la copie (2, 3 parties ou plus), il doit respecter des conditions de formalisme prévues par l’énoncé .
    Durée 4h, coef 3.

  • Épreuve consistant en un questionnaire à choix multiple ou à réponses courtes portant sur les connaissances générales des événements qui font l’actualité politique française et internationale, le fonctionnement institutionnel politique français et européen, les règles du comportement citoyen, les missions et l’organisation générale des services de la Police nationale et des services du ministère de l’Intérieur. 
    Durée 1h, coef 3.

  • Questionnaire à choix multiple ou à réponses courtes portant, au choix du candidat :
    - soit sur le droit pénal général et/ou la procédure pénale et/ou le droit pénal spécial (durée 1h, coef 3) ;
    - soit sur le déminage, ce qui comprend la pyrotechnie, les interventions sur objets suspects à but d’attentat et la technologie munitionnaire (durée 1h, coef 3).

Le candidat indique son choix lors de son inscription au concours. Il ne peut en aucun cas en changer postérieurement à la clôture des inscriptions.
Les épreuves écrites font l’objet d’une double correction à l’exception des questionnaires à choix multiple.

Pré-admission

Pour y participer, le candidat doit avoir obtenu, aux épreuves d’admissibilité, un total de points, fixés par le jury, qui ne doit pas être inférieur à 104.

  • Parcours d'habileté motrice (PHM) ;
  • Test d'endurance cardio-respiratoire (TECR).

Note éliminatoire inférieure à 7/20 (à l'une ou l'autre des 2 épreuves), coef 3.

Admission

  • Tests psychotechniques écrits, non notés, destinés à évaluer leur profil psychologique et leur capacité à travailler en groupe. 
    Durée 3h.

  • Épreuve de mise en situation individuelle à partir d’un cas pratique tiré au sort pouvant comporter un dossier documentaire professionnel d’une dizaine de pages.
    Il s'agit d'une situation fictive émanant ou non de l'univers de la police, pouvant compter un dossier documentaire permettant de comprendre les enjeux de la problématique. Après une phase de préparation, le candidat doit présenter oralement son analyse, ses réponses au problème posé par la mise en situation, puis répondre aux questions des examinateurs. Il ne s'agit pas d'évaluer les compétences techniques du candidat pour résoudre le cas exposé, mais des capacités en terme de management, d'intelligence sociale, de rapport à l'autorité et d'adhésion aux valeurs. 
    Durée 30 min – Préparation 30 min, coef 4.

  • Entretien avec le jury visant à apprécier la personnalité, les aptitudes du candidat ainsi que sa motivation et à reconnaître les acquis de son expérience professionnelle. Cet entretien a pour point de départ un exposé du candidat sur son expérience professionnelle, d’une durée de 5 minutes au plus. Il se poursuit par un échange avec le jury sur des questions d’ordre général et sur sa connaissance des missions et de l’organisation de la direction générale de la Police nationale. Pour conduire cet entretien, le jury dispose du dossier constitué par le candidat en vue de la reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle. Toute note inférieure à 5 sur 20 est éliminatoire. 
    Durée 35 min, coef 5.

  • Épreuve orale facultative de langue étrangère consistant en une conversation (allemand, l’anglais, espagnol ou italien). Le candidat indique son choix lors de son inscription au concours. Il ne peut en aucun cas en changer postérieurement à la clôture des inscriptions. 
    Durée 15 min, coef 1.

Le candidat fournit un dossier de présentation de son parcours professionnel dont le modèle sera disponible sur ce site internet au moment des inscriptions. 

Ce dossier est transmis au jury par le service organisateur du concours, après l’établissement de la liste d’admissibilité.

Les membres du jury disposent, pour aide à la décision, des résultats des tests psychotechniques passés par le candidat, interprétés par le psychologue.

Conseils

N’hésitez pas à lire tous nos conseils pour bien vous préparer !

Vous pouvez vous inscrire à une préparation interne au concours en consultant la site intranet de la DCRFPN, rubrique « concours et examens » « Se préparer aux concours ».

Pour les épreuves orales

  • S’informer sur l’institution et le ministère de l’Intérieur.
  • Suivre l’actualité et lire la presse.
  • S’aider de l’expérience de nos e-ambassadeurs.
  • Apporter une attention à sa tenue vestimentaire.
  • S’exprimer correctement.
  • Et surtout… rester soi-même !

Ne négligez pas le sport

  • Répéter les exercices en respectant les consignes précisées dans la fiche de sélection.
  • Aidez-vous du guide d’entraînement sportif et des vidéos.
  • Un entraînement régulier et sérieux contribuera à améliorer vos performances.

Formation initiale

Une fois le concours réussi, vous intégrerez l’Ecole nationale supérieure de la Police nationale (ENSP) à Cannes-Écluse (77) en septembre de chaque année.

Lors de votre formation rémunérée, vous apprendrez les bases de votre futur métier.

La nomination en qualité d'élève est subordonnée à un engagement de rester au service de l’État pendant une durée de 5 ans à compter de la titularisation.
L'élève ou l'ancien élève qui met fin à sa scolarité plus de 3 mois après son incorporation ou qui rompt son engagement doit reverser au Trésor public une somme forfaitaire fixée par arrêté ministériel. Implantée dans un parc de 17 hectares situé sur la commune de Cannes-Ecluse (77), l’école nationale supérieure de la police (ENSP Cannes-Écluse 77 a en charge la formation initiale des officiers de police qui suivent un cycle de formation d’une durée de 18 mois.

La formation des élèves officiers de police comprend des enseignements généraux et des enseignements spécifiques.

Formation en école et stages en services de police
18 mois

Les enseignements généraux se répartissent comme suit :

  • commandement et management ;
  • droit pénal général et droit pénal spécial ;
  • procédure pénale ;
  • libertés publiques ;
  • informatique et bureautique.

Les enseignements spécifiques correspondent à une formation théorique et pratique dans les matières suivantes :

  • police de la circulation ;
  • police administrative générale (violences urbaines, renseignement opérationnel, maintien de l'ordre, sécurité routière) ;
  • police administrative spéciale (débits de boissons, armes forains, étrangers,…) ;
  • techniques radio ;
  • police technique et scientifique ;
  • armement et tir ;
  • gestes techniques et professionnels en intervention.

Les élèves officiers suivent une formation en alternance. Les deux tiers du temps sont passés à l'école. Le reste est effectué sous forme de stages dans des services de police, dans d'autres administrations. 

N.B. : à l’issue des 6 premiers mois de leur scolarité, les élèves officiers de police sont nommés officiers de police stagiaires pour une durée de 1 an. Ceux qui ont donné satisfaction sont titularisés dans le grade de capitaine de police. Cette titularisation est subordonnée à la possession du permis de conduire les véhicules automobiles (catégorie B). 

Le choix des postes s'effectue en fin de scolarité, sur une liste de postes vacants, en fonction du rang de classement de sortie d'école. 

Rémunération

En Île-de-France, au 1er janvier 2020, nets/mois

Dès l’entrée en formation
1 303 €
net/mois
Seconde notice rémunération
(hébergement gratuit)
Début de carrière
2 433 €
net/mois
Fin de carrière
4 413 €
net/mois
Découvrez Quel métier de la Police nationale est fait pour vous Découvrir
Découvrez Nos corps & grades Découvrir