Bon à savoir pour votre oral : différences OPJ / officier de police

14 décembre 2021

Une question incontournable pendant les épreuves orales ! Quelles sont les différences entre un officier de police et officier de police judiciaire ?
Un officier de police judiciaire (OPJ) n'est pas nécessairement un officier de police, en revanche un officier de police est obligatoirement officier de police judiciaire ! On vous explique tout ça…

Pour faire très simple, « officier de police » caractérise un corps actif (corps de commandement) de la Police nationale tandis qu’« officier de police judiciaire » (OPJ) est une qualification judiciaire, une fonction. Les gardiens de la paix ou les gradés peuvent donc être officiers de police judiciaire.

Qu’est-ce qu’un officier de police ?
L’officier de police assure les fonctions de commandement opérationnel des services et d’expertise supérieure en matière de police et de sécurité intérieure. Il peut être responsable de la sécurité d’un secteur de sécurité publique, en charge de missions de renseignement ou d’enquête, responsable de services de maintien de l’ordre. Officier de police judiciaire à l’issue de sa formation en école, il conduit les enquêtes qui lui sont confiées ou dirige l’activité d’un groupe opérationnel ou d’une unité spécialisée. Il est placé sous l’autorité des commissaires de police qu’il seconde ou supplée dans l’exercice de leurs fonctions.

Qu’est-ce qu’un officier de police judiciaire au sein de la Police nationale ?
Un officier de police judiciaire a pour mission de constater les crimes, les délits et les contraventions, contrôler l’activité des agents de police judiciaire (APJ), recevoir les plaintes et les dénonciations. Il a le pouvoir de placer en garde à vue les personnes soupçonnées d’avoir commis ou tenté de commettre un crime ou un délit puni d’une peine d’emprisonnement.
En matière de crimes et délits flagrants, il est investi de pouvoirs propres lui permettant de mener des enquêtes de flagrance, mais il peut aussi procéder à des enquêtes préliminaires et exécute les délégations et les réquisitions des juridictions d’instruction.
Enfin, il a le pouvoir d’effectuer des réquisitions à personnes qualifiées, interroger des fichiers nominatifs sans que puisse lui être opposé le secret, faire des constatations, mener des investigations dont effectuer des perquisitions et des saisies.
Il n’y a aucune hiérarchie entre officiers de police judiciaire qui sont leur propre “chef” dans l’enquête qu’ils diligentent. Néanmoins, en matière de police judiciaire, ils sont sous la direction du procureur de la République, sous la surveillance du procureur général et le contrôle de la chambre de l’instruction.
L'exercice effectif de la qualité d'officier de police judiciaire est subordonné au passage d’un examen, à la suite de l’obtention de celui-ci, une habilitation lui est délivrée par le procureur général. Seuls les OPJ habilités peuvent exercer les pouvoirs que leur confère la loi dans le cadre de la procédure pénale.

NB : Selon l’article 16 du code de procédure pénale, les gendarmes, les maires et leurs adjoints peuvent également avoir la qualité d’officier de police judiciaire (lire l’arrêté).

Comment devenir officier de police ?
Il faut tout d’abord réussir le concours d’entrée, en externe ou en interne, à l’école nationale supérieure de la police située à Cannes-Ecluse (77).

Comment devenir officier de police judiciaire au sein de la Police nationale ?
Trois possibilités : réussir le concours de commissaire de police, réussir le concours d’officier de police ou réussir le concours de gardien de la paix et, après 2 ans de titularisation, obtenir l’examen technique d’aptitude à la qualification d’officier de police judiciaire.

Nous espérons avoir pu vous éclairer un peu plus, n’hésitez pas à contacter notre numéro vert d’information sur le recrutement au 0 800 22 0 800 ou nos policiers ambassadeurs sur Objectif Police.
 

A lire aussi

4 novembre 2020

Devenez officier de police

Être officier de police vous attire ? Mais savez-vous quels métiers se cachent derrière cette fonction? Faisons un tour des possibilités, éveillons votre curiosité!

En savoir plus: Devenez officier de police
21 avril 2021

Etre officier de nuit

Gaspard E.* est officier de police de nuit. « Je suis rentré dans la Police nationale afin de conjuguer service public, adrénaline, et possibilité de concourir au respect des valeurs de la République que l’on se doit par là même d’incarner. » se rappelle-t-il. Comment est-il entré dans la police ? Quelle fonction a-t-il exercé ? Qu’est-ce que le métier d’officier de nuit et qu’implique-t-il ? Eléments de réponse.

En savoir plus: Etre officier de nuit

Devenir Policier

S'inscrire