Concours interne

Gardien de la paix - Second concours

Remarques importantes sur l'organisation des concours !

Le recrutement des gardiens de la paix se fait par voie, soit des concours nationaux (à affectation nationale ou à affectation régionale Île-de-France), soit des concours déconcentrés en Outre-mer.
Leurs différences concernent le lieu d'organisation des épreuves et le choix de l'affectation en sortie d'école.

Nota : Lorsque les 2 concours (national à affectation nationale et national à affectation régionale Île-de-France) sont ouverts simultanément, la majorité des postes est offerte en Île-de-France.
Les concours nationaux sont organisés sur l'ensemble du territoire national (métropole et Outre-mer).

Les concours nationaux à affectation nationale

Les lauréats choisissent en fin de scolarité des postes à affectation nationale sans exclure la région Île-de-France (secrétariats généraux pour l'administration de la police de la zone de défense et de sécurité de Paris).

Ils seront affectés dans cette région pendant une durée minimale de 5 ans à compter de leur nomination en qualité de stagiaire.

Les concours nationaux à affectation régionale Île-de-France

Les lauréats choisissent uniquement des postes relevant des secrétariats généraux pour l'administration de la police de la zone de défense et de sécurité de Paris.

Ils seront affectés dans cette région pendant une durée minimale de 8 ans à compter de leur nomination en qualité de stagiaire.

La fidélisation des fonctionnaires en Île-de-France est accompagnée de mesures indemnitaires et sociales.

Les concours déconcentrés en Outre-mer

  • Ces concours sont organisés sur le ressort des services administratifs et techniques de la police de Guyane, Mayotte, Nouvelle-Calédonie et Polynésie française.
  • En fin de scolarité, les lauréats sont affectés exclusivement dans ces territoires.

Conditions d'accès

Concours interne

Ouvert sans condition de diplôme aux adjoints de sécurité (ADS), aux cadets de la République et aux gendarmes adjoints volontaires (GAV APJA).

Peuvent candidater :

  • les ADS en activité, âgés de moins de 37 ans au 1er janvier de l'année du concours (aucune dérogation d'âge n'est possible) et comptant plus d'1 an de service effectif à la date de la 1ère épreuve écrite ;
  • les candidats issus du parcours "cadets de la République" en fin de formation ;
  • les GAV APJA ou volontaires des armées servant dans la gendarmerie nationale, en activité, titulaires du diplôme de gendarme adjoint, et comptant plus d'1 an de service effectif à la date de la 1ère épreuve écrite.

Épreuves

Les épreuves sont réparties en 3 phases : l’admissibilité, la pré-admission et l’admission.

Admissibilité

L’admissibilité comporte 2 épreuves écrites.

  • Cas pratiques destinés à évaluer les capacités rédactionnelles, de compréhension d'une situation professionnelle, d'analyse et de synthèse des candidats ainsi que leur faculté à se projeter dans leurs futures missions. À partir d'un dossier ne pouvant excéder 15 pages, résolution d'un ou de plusieurs cas pratiques consistant en des mises en situation guidées par des questions. 
    Durée 3h - note éliminatoire inférieure à 5/20, coef 4.

 

  • Tests psychotechniques destinés à évaluer le profil psychologique des candidats et les qualités requises pour exercer le métier de policier. 
    Durée 2h.

Pré-admission

La pré-admission comporte 2 épreuves sportives.

  • Parcours d'habileté motrice (PHM) ;
  • Test d'endurance cardio-respiratoire (TECR).

Note éliminatoire inférieure à 7/20 (à l'une ou l'autre des 2 épreuves), coef 4.

Admission

L’admission comporte 3 épreuves : 1 épreuve écrite et 2 épreuves orales.

  • Test sous forme de questions/réponses interactives (TQRI) : peut comporter des mises en situation pratiques ou déontologiques.
    Ce test fait appel à la mémoire visuelle des candidats pour déterminer leur qualité de perception, d'évaluation de décision et leur vigilance. Dotés d'un boîtier de réponses électronique, les candidats, après avoir visionné une image, disposeront de 15 secondes par question en rapport avec l'image observée pour répondre.
    Durée 20 min, coef 2.
     
  • Entretien avec le jury : permet d'évaluer le savoir-être, l'aptitude et la motivation des candidats à occuper les fonctions de gardien de la paix.
    Le jury dispose, comme aide à la décision, des résultats des tests psychotechniques interprétés par le psychologue et du dossier professionnel mettant en évidence les expériences acquises durant son activité d'adjoint de sécurité ou de cadet de la République ou encore de volontaire dans les armées servant dans une gendarmerie nationale. Ce dossier est préalablement déposé par le candidat auprès du service organisateur du concours à une date fixée par l'arrêté d'ouverture du concours.
    Durée 25 min - Note éliminatoire > à 5/20, coef 5.
     
  • Épreuve facultative de langue : conversation en langue étrangère (anglais, allemand, espagnol, italien).
    Seuls sont pris en compte pour cette épreuve de langue, les points obtenus supérieurs à 10 sur 20.
    Durée 10 min, coef 1.

Conseils

N’hésitez pas à lire tous nos conseils pour bien vous préparer !

Vous pouvez vous inscrire à une préparation interne au concours en consultant la site intranet de la DCRFPN, rubrique « concours et examens » « Se préparer aux concours ».

Pour les épreuves orales

  • S’informer sur l’institution et le ministère de l’Intérieur.
  • Suivre l’actualité et lire la presse.
  • S’aider de l’expérience de nos e-ambassadeurs.
  • Apporter une attention à sa tenue vestimentaire.
  • S’exprimer correctement.
  • Et surtout… rester soi-même !

Ne négligez pas le sport

  • Répétez les exercices en respectant les consignes.

  • Aidez-vous du guide d’entraînement sportif et des vidéos.

  • Un entraînement régulier et sérieux contribuera à améliorer vos performances

 

Formation initiale

Une fois le concours réussi, vous intégrerez l’une des 10 écoles nationales de police.
Lors de votre formation rémunérée, vous apprendrez les bases de votre futur métier.
Les incorporations se font tout au long de l’année. L’hébergement est gratuit.

La formation est organisée selon le mode de l’alternance entre établissement de formation et service actif. Les programmes sont :

  • la prise en compte de la dimension relationnelle et comportementale ;
  • l’assimilation des règles déontologiques ;
  • la connaissance de l'institution policière ;
  • l'acquisition de compétences dans le domaine de l'investigation, connaissance approfondie et actualisée en droit pénal et procédure pénale, pratique des gestes techniques et professionnels en intervention, le secourisme, formation à l'environnement psychologique de l'enquête, connaissance des formes de délinquance sur le plan national et international, maîtrise des nouvelles technologies ;
  • l'acquisition de compétences dans le domaine de la lutte contre les violences urbaines et le travail en milieu sensible, connaissance des quartiers, technique de gestion des tensions, cadres juridiques d'intervention.

Attention : durant la scolarité, les élèves sont évalués sur leurs comportements et la volonté mis dans l’apprentissage du métier.

L’ensemble de ces contrôles permet, en fin de scolarité, l’établissement d’un classement national, base du choix des postes proposés dans une liste prédéfinie par l’administration.

Important : le permis « B » est obligatoire pour être titularisé.

Formation en école de police
8 mois
Stage d'application
16 mois
Formation en école de police et stage
24 mois

Rémunération

En Île-de-France, au 1er janvier 2020, nets/mois

Dès l'entrée en école
1 379 €
nets/mois
Seconde notice rémunération
(hébergement gratuit)
Début de carrière
2 092€
nets/mois
Fin de carrière
3 533 €
nets/mois
Découvrez Quel métier de la Police nationale est fait pour vous Découvrir
Découvrez Nos corps & grades Découvrir